Alain Mabanckou a publié son douzième roman

  • 13
  •  
  •  
  •  

Alain Mabanckou a publié son douzième roman
Alain Mabanckou raconte le Congo de son enfance dans Les cigognes sont immortelles (Crédit photo: DR)

Pour son douzième roman sorti le 16 août dernier, Alain Mabanckou retourne dans son pays natal pour explorer les nuances de l’âme humaine, à travers le regard naïf d’un adolescent. Les cigognes sont immortelles est un récit initiatique qui a pour cadre le Congo postcolonial de 1977, lors de la prise de pouvoir à Brazzaville par un comité militaire dirigé par le colonel Denis Sassou Nguesso.

Alors que le destin du pays est en train de basculer, le jeune Michel âgé de 14 ans vit sa vie, entre l’école et la maison familiale à Pointe Noire. Ses parents, bien que ne disposant pas de grandes ressources, lui donnent tout leur amour. Leur vie va basculer quand l’oncle maternel, le capitaine Luc Kimbouala-Nkaya, est tué par des putchistes parce qu’il était proche de l’ancien pouvoir. La famille va alors vivre dans la crainte d’être dénoncé par ses voisins et arrêtée par la police. Cette assassinant marque la fin de l’enfance candide de Michel qui apprend la vie et son prix.

Dans cet ouvrage, Alain Mabankou mélange la petite histoire et la grande Histoire. Ecrit à la première personne, il oscille entre l’autobiographique et le romanesque. La première partie a notamment pour cadre le Congo de son enfance et la vie quotidienne. Pour donner plus de force à son récit, il écrit comme un enfant qui a du mal à comprendre les événements qui se déroulent sous ses yeux. Michel est à la fois son double et un moyen de dénoncer la dictature et les impasses du continent africain, qui sont au final les continuités de la colonisation et de l’esclavage.


  • 13
  •  
  •  
  •  

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.