Bordeaux prend de nouvelles mesures pour reconnaitre son passé négrier

  • 2
  •  
  •  
  •  

Bordeaux prend de nouvelles mesures pour reconnaitre son passé négrier
Alain Juppé a validé les propositions de la Commission de réflexion sur la mémoire de l’esclavage et de la traite négrière à Bordeaux (Crédit photo: DR)

Depuis quelques années, Bordeaux reconnait son passé négrier. Sous l’initiative de l’association Mémoires & Partages notamment, plusieurs démarches sont entreprises pour dévoiler cette réalité historique et entretenir le travail de mémoire. A l’occasion du 170em anniversaire de l’abolition de l’esclavage, la mairie à décidé d’aller plus loin. Il y a quelques jours, le maire Alain Juppé a validé dix propositions faites par la Commission de réflexion sur la mémoire de l’esclavage et de la traite négrière lancée en 2016.
– Renforcer le partenariat avec le Rectorat et les acteurs associatifs
– Création d’un Prix de la Ville
– Renforcer les partenariats du musée d’Aquitaine et initier un partenariat entre Bordeaux et Port-au-Prince (Haïti)
– Création d’un jardin pédagogique
– Donner les noms d’Edouard Glissant et de René Maran à des équipements culturels de la ville
– Améliorer la pédagogie via les rues portant le nom de négriers et d’esclavagistes
– Donner des noms d’abolitionnistes et d’esclaves ayant vécu à Bordeaux à des rues de la ville
– Construire une œuvre mémorielle à l’effigie de Modeste Testas
– Valoriser et aménager le square Toussaint Louverture
– Mettre en place une campagne de communication dans les transports en commun
Rapport complet de la commission

Entre le XVII et le XIX siècle, Bordeaux a été l’un des plus importants ports négriers de la façade atlantique. D’après les sources, 120 000 à 150 000 esclaves africains ont été déportés vers les Amériques par des armateurs bordelais.


  • 2
  •  
  •  
  •  

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.