Bordeaux s’est doté d’un guichet pour centraliser les dossiers des anciens tirailleurs sénégalais

un-guichet-pour-faciliter-la-naturalisation-des-tirailleurs-senegalais

En fin d’année le Président sénégalais Macky Salls était en visite en France. A cette occasion le Président François Hollande s’est engagé à accélérer l’acquisition de la nationalité française pour les anciens tirailleurs sénégalais, qui peinent souvent à faire valoir leurs droits d’anciens militaires à cause des lourdeurs administratives.

Dans cette perspective l’association bordelaise Mémoire et partage, en collaboration avec d’autres structures, vient d’ouvrir un guichet destiné à centraliser les dossiers de ces anciens combattants. Ce service ne traite cependant que « les demandes venant de la Nouvelle-Aquitaine » dixit le directeur Karfa Diallo. Les dossiers peuvent être envoyés jusqu’au 7 avril au siège de l’association (5 place Camille-Jullian, 33000 Bordeaux). Leur validité sera étudiée par un avocat et ils seront transférés au gouvernement avant les élections présidentielles. Si vous avez une personne concernée dans votre entourage, vous pouvez lui faire part de cette initiative.

Aujourd’hui les tirailleurs sénégalais seraient moins de 1000 en France. La plupart ont participé à la guerre d’Algérie et d’Indochine.

Crédit photo (Katie Gabet)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.