Cédric Bakambu est devenu le footballeur africain le plus cher de l’histoire

Cédric Bakambu a rejoint le Beijing Guoan pour 74 millions d’euros (Crédit photo : DR)
Cédric Bakambu a rejoint le Beijing Guoan pour 74 millions d’euros (Crédit photo : DR)

Bien que Cédric Bakambu soit loin derrière le transfert record de Neymar (220 millions d’euros), son arrivée dans le club chinois de Beijing Guoan, pour la coquette somme de 74 millions d’euros, a fait de lui le joueur africain le plus cher de l’histoire.

Ce montant important est dû à un règlement de la Fédération chinoise de football, qui impose depuis 2017 une taxe à 100% sur les transferts dépassant 45 millions de yuans (5,7 millions d’euros). Son objectif est de favoriser la formation des joueurs locaux plutôt que de faire venir des étrangers.

Selon la presse chinoise, le footballeur natif d’Ivry-sur-Seine (94) et naturalisé congolais aurait signé un contrat de quatre ans pour un salaire annuel brut de 18 millions d’euros, le même que Kylian Mbappé au PSG.

Depuis quelques années la Chine est devenue un eldorado pour les sportifs européens et américains, principalement les footballeurs et les basketteurs. 1,4 milliard d’euros ont ainsi été dépensés lors du mercato hivernal 2017. Pourtant, Raffaelle Poli, le directeur de l’observatoire du football du Centre International d’étude du sport (CIES) à Neuchâtel en Suisse, explique que « ces transferts, associés à des salaires élevés, ne sont pour l’instant pas rentables », dans la mesures où « les droits télé ne sont pas très élevés » et « les billets vendus dans les stades le sont à un tarif modeste ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.