David Diop est l’une des sensations de la rentrée littéraire

  • 32
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

David Diop est l’une des sensations littéraire de la rentrée
David Diop est en lice pour plusieurs prix littéraires pour son roman sur des tirailleurs sénégalais (crédit photo: DR)

Avec son second roman Frère d’âme paru en août, le professeur de littérature David Diop est devenu l’une des stars de la rentrée littéraire. L’ouvrage figure dans les premières sélections de plusieurs prix littéraires: le Renaudot, le Médicis, le Féminina et le Congourt, rien que ca !

Frère d’âme est une fiction qui raconte l’histoire d’Alfa Ndiaye, un tirailleur sénégalais engagé sur le front de l’ouest pendant la première guerre mondiale. Face aux horreurs de ce terrible conflit, le soldat sombre peu à peu dans la folie et sème la mort avec violence et cruauté sur « la terre de personne », c’est-à-dire le champ de bataille. Sa fureur est telle qu’il effraye ses camarades et qu’il est envoyé à l’arrière. Là, il se remémore son passé en Afrique. Ses souvenirs l’aident à reprendre pied et à ne pas se laisser dévorer par la première boucherie de l’ère moderne.

« J’ai lu les lettres des poilus rassemblées par un historien. Ces lettres sont chargées d’une telle émotion que j’ai toujours pensé écrire un livre dont le personnage principal serait un tirailleur sénégalais » a expliqué David Diop.

La littérature a souvent oublié l’engagement des troupes coloniales, qu’elles soient africaines, maghrébines, tonkinoises, australiennes, néo-zélandaises, indiennes, sud-africaines et canadiennes. Il a fallu attendre ces dernières années pour que des auteurs de bandes dessinées commencent à raconter le conflit du point de vue de ces soldats : L’homme de l’année de Jean-Pierre Pécau, Demba Diop, la force des rochers de Thierry Bonneyrat, Sang noir de Julien Monier ou encore Amère patrie de Frédéric Blier.


  • 32
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.