« Ils ont vendu mon frère », le témoignage bouleversant d’un ancien migrant

  • 80
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ils ont vendu mon frère, le témoignage bouleversant d’un ancien migrant
Le journaliste Jacky Moiffo raconte son « douloureux chemin de l’immigration » dans un livre (Crédit photo: Fauves Editions)

En novembre dernier CNN, diffusait une vidéo dans laquelle nous apprenions l’existence de marchés aux esclaves en Lybie. Cette révélation a eu l’effet d’une onde de choc en Europe et en Afrique, où la mémoire de la Traite transatlantique et encore vivace.

Début avril, le chroniqueur Yannick Nambo et le journaliste Jacky Moiffo publiaient le livre Ils ont venu mon frère, qui relate le parcours de celui-ci qui, à 27 ans, a quitté son Cameroun natal pour fuir les persécutions liées à son origine, avec la France comme objectif. Mais son exil s’est rapidement transformé en périple douloureux : « passeurs sans scrupule, racket et exactions par les autorités gabonaises, pays voisin par lequel il a transité, traversée périlleuse sur un bateau de fortune, nuits blanches à la belle étoile, violences policières, errance dans le froid de Roissy, promiscuité et insalubrité au foyer de la Croix-Rouge du Bourget près de Paris… »

Le journaliste a voulu raconter son histoire pour épargner aux candidats à l’émigration les difficultés qu’il a rencontrées et la réalité sur le fantasme européen. Il évoque également la question de l’esclavage des Africains en Libye, question qui le concerne personnellement, car son frère Félix a disparu dans ce pays, alors qu’il tentait comme des milliers d’autres de rejoindre l’Europe. Tout porte à croire qu’il est probablement retenu dans un camp d’esclavage de migrants africains.

Jacky Moiffo, Français d’origine Camerounaise est journaliste, documentariste et présentateur.
Yannick W.J. Nambo est consultant sur les questions de jeunesse, d’éducation populaire et de communication, il cofonde en 2017 l’ONG DIPLO21 pour la promotion des valeurs démocraties et des Droits Humains. Il est l’auteur d’un premier roman, Malvo.
Max Mathiasin qui a rédigé la préface est député de la Guadeloupe.

Ils ont vendu mon frère est édité par Fauves Editions et est disponible au montant de 14€.


  • 80
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.