La Fédération française de boxe a sanctionné Tony Yoka

Tony Yoka écope d’un an de suspension avec « sursis » (Crédit photo : DR)
Tony Yoka écope d’un an de suspension avec « sursis » (Crédit photo : DR)

Selon des informations de L’Equipe, Tony Yoka a été suspendu un an avec « sursis » par la commission antidopage de la Fédération française de boxe. Il aurait commis une « infraction » à la réglementation, en « oubliant de se rendre à un rendez-vous d’antidopage » explique le président de la Fédération.

« Pendant sa carrière, il n’a eu qu’un ou deux manquements, nous étions très attentifs, dit-on à la Fédération. Depuis qu’il est pro, c’est à lui de le gérer seul. Et son équipe doit sans doute davantage gérer le marketing et la préparation que cet aspect-là ». Son ami et ancien mentor Brahim Asloum a commenté cette semaine que la sanction « est due à un manque de rigueur lié aux contrôles plutôt qu’à une triche manifeste ».

La commission antidopage avait pris sa décision le 12 décembre dernier. Le boxeur n’avait pas fait appel, mais il est possible que l’Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) demande une sanction plus lourde.

Tony Yoka doit disputer son quatrième combat professionnel le 7 avril. Si son dossier passe devant le collège de l’AFLD avant cette date, la rencontre risque d’être fortement compromise.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.