« La Rue Cases-Nègres » est adaptée en bande dessinée

  • 28
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux artistes martiniquais rendent hommage au plus célèbre roman de Joseph Zobel (Crédit photo : Présence africaine)

Publié en 1950, La Rue Cases-Nègres de Joseph Zobel est un roman autobiographique qui raconte le quotidien d’un garçon martiniquais que sa grand-mère pousse à étudier au collège et que son instituteur aide à accéder au lycée. Considéré comme un classique de la littérature antillaise, il est au programme dans de nombreuses écoles. Son adaptation cinématographique par Euzhan Palcy en 1983 a contribué à accroitre sa notoriété internationale.

Aujourd’hui La Rue Cases-Nègres connait une nouvelle adaptation, mais sous forme de bande dessinée. Michel Bagoé et Stéphanie Destin, tous deux Martiniquais, ont relevé le défi de restituer l’univers du roman en dialogues et dessins. Les deux auteurs ont fait « un travail historique pour bien situer le contexte de l’époque, dans les années trente de la Martinique coloniale, avec l’omniprésence des Békés, le travail dans les champs de canne, etc ».

Amis de longue date de Joseph Zobel, Michel Bagoé a voulu rendre « une forme d’hommage à cet écrivain » avec cette bande dessinée.

La Rue Cases-Nègres est publiée par les éditions Présence africaine et vendu 18€. En bonus, l’ouvrage contient un petit lexique de termes et d’expressions créoles. .


  • 28
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.