« L’Afrique championne du monde » ? Benjamin Mendy clôt la controverse avec sobriété

  • 30
  •  
  •  
  •  

« L’Afrique championne du monde » ? Benjamin Mendy clôt la controverse avec sobriété
Benjamin Mendy a répondu intelligemment à tous ceux qui débattent sur les origines des Bleus (Crédit photo : Abaca)

Si la victoire des Bleus lors de la Coupe du monde a provoqué une forte amélioration du moral des Français selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting (61% des sondés se déclarent optimistes sur l’avenir contre 41% il y a six mois) elle a également relancé le débat récurent sur l’origine des footballeurs, qui a atteint son paroxysme cette semaine.

Que l’on soit partisan ou détracteur du multiculturalisme, l’équipe de France ne laisse personne indifférent. Avec 14 joueurs d’origine africaine, certains se satisfassent de voir un groupe « multicolore » qui est censée représenter le vivre ensemble, tandis que d’autres ne se reconnaissent pas dans cette formation, trop « colorée » pour eux .

Cette controverse s’est déplacée à l’étranger, souvent de manière maladroite. Ainsi, aux Etats-Unis l’humoriste Trevor Noah s’est attiré les foudres des internautes en lâchant dans son Daily Show que la Coupe du monde de football avait été remportée par le continent africain, beaucoup lui reprochant un discours raciste qui sous-entend qu’un Noir ne peut pas être Français. Il a tenté de se justifier par la suite : « Je ne dis pas « Africains » pour les exclure de leur nationalité française, je le dis pour les inclure dans mon identité africaine. Je les reconnais en tant que frère français de descendance africaine ».

La veille c’était le président du Venezuela Nicolas Maduro qui affirmait en marge d’une cérémonie officielle que « L’équipe de France ressemblait à l’équipe d’Afrique, en vrai, c’est l’Afrique qui a gagné, les immigrants africains qui sont arrivés en France (…) L’Afrique a tellement été méprisée et dans ce Mondial, la France gagne grâce aux joueurs africains ou fils d’africains ». Ces propos ont également fait polémique si bien que le député UDI Jean-Christophe Lagarde a annoncé qu’il déposerait une plainte, au prétexte qu’ils relevaient de « l’incitation à la haine raciale ». Il est peu probable que sa démarche aboutisse ceci dit.

Enfin, l’entreprise de communication digitale Sporf a tenté de surfer sur cette tendance en publiant un Tweet dans lequel elle énumère les joueurs de l’équipe de France avec le drapeau de leur pays d’origine. : Paul Pogba en Guinée, Nabil Fekir en Algérie, ou encore Antoine Griezmann en Allemagne, alors même que ces joueurs sont nés en France et n’ont par conséquent pas été naturalisés. Le message se conclut par la formulation « Tous unis pour la France ».

L’idée était manifestement de célébrer la diversité et le multiculturalisme, mais l’initiative à fait un flop. Lassé de tout ce tapage médiatique, Benjamin Mendy a tenu à intervenir pour remettre les pendules à l’heure. Il a repris le post de Sporf en remplaçant tous les drapeaux pas celui de la France, pour expliquer que lui et ses coéquipiers se sentaient pleinement Français et qu’ils ne voulaient pas être réduits à l’origines de leurs parents. Il prend ainsi à contre-pied de manière intelligente tous ceux qui s’expriment sur le profil de l’équipe de France, que soit pour le louer ou le critiquer, et rejoint Barrack Obama qui avait déclaré « Regardez l’équipe de France qui vient de remporter la Coupe du monde. Tous ces gars ne ressemblent pas, selon moi, à des Gaulois mais ils sont Français, ils sont Français ! ».

Cette controverse nous montre une fois de plus une fois que la question de l’identité et de la double culture reste un sujet sensible, aussi bien en France mais également à l’étranger. Il faudra encore bien des années pour que l’on dépasse la vision binaire d’une société divisée entre des citoyens « de souche » et d’autres « d’origine étrangère », même s’ils sont des nationaux depuis plusieurs générations.


  • 30
  •  
  •  
  •  

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.