Les haltérophiles français ont rapporté des médailles des Mondiaux

Trois haltérophiles français se sont distingués lors des Championnats du monde (Crédit photo: DR)
Trois haltérophiles français se sont distingués lors des Championnats du monde (Crédit photo: DR)

L’haltérophilie n’est pas le sport le plus médiatisé. Pourtant la France se classe plutôt bien dans cette discipline qui nécessite vitesse, souplesse, coordination, équilibre et bien sur la force. Lors des Championnats du monde d’haltérophilie qui se déroulaient du 28 novembre au 5 décembre à Anaheim (Californie), l’équipe de France a réussi à réaliser un petit exploit.

Jamais médaillée depuis 2011, elle a rapporté cinq médailles de ses compétitions. Deux de bronzes obtenus par Bernardin Kingue Matam (-69kg) à l’épaulé-jeté et au total. Une d’argent par Gaëlle Nayo Ketchanke (-75kg) à l’épaulé-jeté et une autre de bronze au total. Enfin une de bronze remportée par Romain Imadouchène (-85kg) à l’épaulé-jeté.

Le champion olympique en titre, l’iranien Sohrab Moradi (-94kg) a battu deux records du monde lors de cette compétition. Il a soulevé 233kg à l’épaulé-jeté (le record était de 232kg) pour finalement atteindre un total de 417kg (contre 413kg auparavant).

A noter que neuf nations majeures de l’haltérophilie n’étaient pas présentes, dont la Russie et le Kazakhstan, qui ont été suspendues par la Fédération internationale.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.