Loïc Korval a publié son autobiographie

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’ancien champion de judo Loïc Korval se dévoile dans « Apprendre à se relever »  (Crédit photo : DR)
L’ancien champion de judo Loïc Korval se dévoile dans « Apprendre à se relever » (Crédit photo : DR)

La supériorité de Teddy Riner dans le monde du judo est si importante que l’on a tendance à oublier que la France a produit d’autres athlètes talentueux dans ce sport. C’est le cas de Loïc Korval, ancien champion de France (2011 et 2013) et d’Europe (2014).

Huit mois après sa retraite sportive, celui qui a la réputation d’être l’enfant terrible du judo remet les pendules à l’heure dans une autobiographie sortie le 3 février dernier. « Il y a eu beaucoup de mensonges à mon encontre. Les gens pensent savoir connaître l’histoire mieux que l’auteur. J’ai décidé de tout expliquer à la fin de ma carrière ».

L’ouvrage intitulé Apprendre à se relever a été écrit dans une période difficile pour son auteur. Privé des jeux olympiques de 2016 pour manquement au contrôle anti-dopage et peu soutenu par la fédération française, il avait perdu la motivation qui l’inspirait. La rédaction de cette autobiographie a pris la forme d’une thérapie pour soigner ses blessures.

« C’est beaucoup d’émotions. J’ai beaucoup pleuré mais aussi beaucoup ri en l’écrivant. Cela m’a rappelé des anecdotes. J’ai voulu expliquer qui je suis vraiment. Ce livre représente mon moi intérieur. L’ouvrir, c’est quelque chose de terrifiant » a-t-il déclaré.

Maintenant qu’il s’est retiré de la compétition, Loïc Korval a choisi de transmettre son savoir. Depuis décembre 2017 il est l’entraîneur de l’équipe nationale de Serbie. Son objectif est de présenter trois athlètes aux JO de Tokyo en 2020 et une équipe masculine et féminine à ceux de 2024.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.