Mathieu Bastareaud a été suspendu pour « brutalité »

  • 6
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mathieu Bastareaud a été suspendu pour « brutalité »
Mathieu Bastareaud écope d’une suspension de 5 semaines pour avoir frappé au visage un adversaire (Crédit photo : Frank Muller)

Lors du match entre Toulon et Castres le 9 septembre, Mathieu Bastardeaud s’était tristement distingué en donnant un coup de poing au visage à Christophe Samson. Il avait réalisé ce geste en réponse à un déblayage au cou réalisé par le deuxième ligne castrais. A l’issue de la rencontre, le capitaine du RCT avait fait son mea culpa : « Je me dis que c’est débile. Quand je vois le ralenti au grand écran, je m’en veux, et je ne me fais pas d’illusion sur la sanction… Même s’il me prend au cou, je n’aurais pas dû répondre comme ça, je regrette, et je me suis excusé auprès de lui. J’assumerai les conséquences ».

La commission de discipline de la ligue nationale de rugby (LNR) s’est réunie mercredi pour décider de sa sanction. Après concertation, elle s’est arrêtée sur une suspension de cinq semaines, qu’elle a expliquée dans un communiqué : « C’est le degré « moyen » de l’échelle de gravité qui a été retenu, soit une suspension de 6 semaines (la tête de l’adversaire ayant été touchée, le point d’entrée correspondant est fixé au minimum au degré « moyen » de l’échelle de gravité). Après prise en considération des circonstances aggravantes (casier disciplinaire du joueur), la sanction a été augmentée d’une semaine. Et, du fait des circonstances atténuantes (reconnaissance de la culpabilité, conduite avant et pendant l’audience et expression de remords), la sanction a été ensuite réduite de 2 semaines ».

Cette sanction l’empêchera de jouer trois matchs de championnat de France et l’ouverture de la Coupe d’Europe, mais il pourra participer aux tests du XV de France qui débuteront le 10 novembre, du moins s’il est sélectionné au préalable pour faire partie de l’équipe, puisqu’il sera requalifié à partir du 15 octobre.

Plusieurs commentateurs ont jugé cette suspension trop légère aux vues de la gravité des faits et se sont interrogés si la LNR a fait preuve de clémence en vue de le conserver dans l’équipe de France. Certains ont même supposé que le rugby français est « corrompu ».

Mathieu Bastareaud n’en est pas à sa première sanction. Ainsi, il avait été suspendu trois semaines en janvier dernier pour avoir proféré des propos des homophobes à l’encontre d’un adversaire.


  • 6
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.