Paris souhaite ouvrir un musée de l’esclavage

Le conseil de Paris a adopté une résolution pour l’ouverture d’un musée de l’esclavage dans la capitale (Crédit photo: AFP/Bertrand Gaye)
Le conseil de Paris a adopté une résolution pour l’ouverture d’un musée de l’esclavage dans la capitale (Crédit photo: AFP/Bertrand Gaye)

Le 26 septembre dernier le Conseil de Paris a adopté une résolution en faveur de la construction d’un « musée de l’esclavage, de la traite et de ses abolitions » dans la capitale. Il souhaite impliquer « l’État, la Ville de Paris, les associations concernées et le Comité national pour la mémoire et l’histoire de l’esclavage (CNMHE) » autour de ce projet.

La proposition avait été soumise par le groupe PCF-France Insoumise, qui affirme que « ce musée serait un pont entre l’Europe, l’Amérique et l’Afrique qui partagent cette Histoire » et « serait une source de promotion des valeurs de liberté, d’égalité, de tolérance et permettra la diffusion de la connaissance de l’esclavage, de la traite mais aussi des combats des abolitionnistes ».

Le Cran (Conseil Représentatif des Associations Noires), qui réclame la création de ce musée depuis 2013 « en guise de réparation » s’est félicité de la décision et y voit « une victoire historique ».

Les élus à l’initiative de cette résolution estiment que « ce projet de musée, qui est une nécessité, a pris suffisamment de retard et doit enfin être établi ». Son ouverture est projetée pour les Jeux Olympiques de Paris en 2024. L’Hôtel de la Marine pourrait être transformé pour l’accueillir. Le gouvernement doit encore donner son aval pour que le projet devienne réalité.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.