Tony Yoka est suspendu un an ferme pour ses infractions aux règles antidopage

  • 13
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tony Yoka est suspendu un an ferme pour ses infractions aux règles antidopage
Tony Yoka se retrouve momentanément arrêté dans sa conquête du titre mondial (Crédit photo: Stephane Allaman / DPPI)

Deux semaines après avoir comparu devant le collège de l’Agence française de lutte contre le dopage (AFLD), Tony Yoka a été fixé sur son sort. Il écope d’une suspension d’un an ferme pour avoir manqué trois contrôles anti-dopage entre juillet 2016 et juillet 2017. Sa peine a donc été alourdie par rapport au 12 mois avec sursis qu’avait prononcé la Fédération française de boxe, au motif que le sursis n’existe pas dans le code mondial antidopage, sauf dans un cas rare d’aide à l’enquête.

Le boxeur s’était préparé à cette sanction. Lors de son dernier combat victorieux contre le Britannique David Allen, il avait annoncé à ses supporters qu’il n’allait pas les voir « pendant un petit bout de temps ». De bonne foi, il reconnait avoir fait preuve de négligence : « Je ne peux m’en vouloir qu’à moi-même. J’ai commis une faute professionnelle. Ma vie a changé du tout au tout après les JO et je n’ai pas tout calculé, notamment ma localisation pour ces contrôles (…) Je n’ai rien pris du tout, aucun médicament ! J’ai juste mal rempli mon dossier de localisation. Ça m’a touché et blessé car on m’a accablé pour rien. C’est ça le plus dur, alors que je me suis toujours battu pour un sport clean » avait-il déclaré a Parisien en avril dernier.

Néanmoins, le champion ne compte pas baisser les bras. Son avocat Me Arnaud Péricard, qui juge la peine disproportionné, rappelle que L’AFLD a déclaré avoir sanctionné « sévèrement ce qu’elle reconnaît elle-même n’être qu’une négligence administrative « . Il a annoncé qu’il allait contester cette « décision qui a des fragilités » juridiques devant le Conseil d’Etat. En fin de compte, le combat n’est pas terminé tant que la cloche n’a pas sonné.


  • 13
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.