Un footballeur professionnel a été condamné pour escroquerie à Pôle Emploi

  • 21
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un footballeur professionnel a été condamné pour escroquerie à Pôle Emploi
Ismaël Bangoura a été condamné à six mois de prison avec sursis pour avoir escroqué Pôle Emploi pendant deux ans (Crédit photo: DR)

La fraude aux allocations chômage est l’une des problématiques auxquelles fait face Pôle Emploi. Ainsi, en 2013 plus de 100 millions de fraude ont été détectés selon une étude. Pour résoudre ce problème, l’Etat a accentué depuis quelques années le contrôle des chômeurs. Dans cette perspective, Emmanuel Macron souhaite réformer l’assurance-chômage, en augmentant notamment les équipes chargées de les contrôler.

Les contrevenants ne sont pas toujours des anonymes. En février dernier le footballeur international guinéen Isameël Bangoura s’était fait attraper par le service anti-fraude de Pôle Emploi. Ouest France rapporte qu’il a arnaqué l’établissement public pendant deux ans en prétendant être en recherche d’emploi à la fin de son contrat avec le FC Nantes en 2016. Pourtant, il était salarié du club saoudien d’Al-Raed entre 2016 et 2018. Pendant cette période il percevait une allocation journalière de 219€ soit environ 6 000€ par mois. Au total, c’est 141 000€ d’allocations-chômage qu’il a reçu entre mars 2016 et mars 2018.

Le tribunal correctionel du Mans l’a finalement accusé vendredi 19 octobre à six mois de prison avec sursis pour fraude et escroquerie aggravée. Bien que sa rémunération par le club saoudien n’ait pas été révélée, lors du procès le procureur s’est interrogé si « avec de tels revenus, un footballeur a-t-il besoin d’arrondir ses fins de mois au préjudice d’un organisme public ? ». Pour sa défense Ismaël Bangoura a prétendu avoir joué bénévolement en Arabie Saoudite en tant qu’amateur. Cependant, des photos ont prouvé qu’il participait à des matchs du championnat professionnel local. C’est d’ailleurs d’importants transferts d’argent du club vers son compte en banque qui ont mis la puce à l’oreille à Pôle Emploi. Outre la peine de prison avec sursis, il devra restituer 131 487 euros à l’établissement public. Ouest France précise également que sa résidence sarthoise a fait l’objet d’une saisie.

Par le passé la chambre de résolution des litiges de la FIFA l’avait condamné lui et le FC Nantes à payer une indemnité de 4,5 millions d’euros à Al Nasr Dubaï après son transfert sujet à contestation en 2012. Le club nantais avait en outre était interdit de tout transfert pendant une période d’un an.


  • 21
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.